La parole est aux bénévoles

Au Cours La Cordée, des bénévoles encadrent les repas du midi et assurent le soutien scolaire du soir. Parmi ces perles, quelques unes mettent bénévolement leurs compétences au profit des enfants, durant des ateliers étalés sur l’année.

Quand on s’engage en tant que bénévole, on est souvent loin d’imaginer toutes les fruits d’une telle expérience. On donne beaucoup mais on reçoit aussi beaucoup. Voici les témoignages de quelques-uns d’entre eux :

Au commencement

 Philippine, responsable des bénévoles

“Embarquée dans l’aventure par Fabienne (fondatrice de l’école), j’ai tout de suite pris conscience que la création de l’école ne se ferait pas sans amis actifs. J’ai rapidement activé mon réseau pour trouver un premier cercle d’amis prêts à s’engager. Avec la croissance de l’école, le cercle s’est agrandi et ce sont bientôt des amis d’amis qui nous ont rejoints, puis des personnes touchées par Facebook, la presse, les émissions de TV.

Animer 50 grands-mères débordées, retraités globes trotteurs, étudiants aventuriers, n’est pas une mince affaire. Cela demande tact, souplesse et exigence. En face, 18 enseignants très impliqués et très sollicités qui ont tout de suite vu la force que constituaient ces bénévoles. Bien sûr, il y a des couacs (Ah, l’organisation !), des WhatsApp qui s’emballent pour trouver un remplaçant, des impolitesses de la part de certains élèves, des problèmes de maths complexes, des élèves qui se défilent au moment des services…

Mais il y a surtout des talents qui s’expriment, des liens qui se créent, des enseignants et des élèves reconnaissants…À la fin de l’année, tous les bénévoles ont pu mettre les pieds sous la table lors d’un déjeuner à l’école, organisé et servi par les élèves et leurs professeurs. Un déjeuner et tous les mauvais souvenirs se dissipent comme par magie ! Je re signe ! ”

Des bénévoles pas comme les autres

Atelier Vittoz

Agnès, praticienne Vittoz 

“Passionnée par mon métier de praticienne Vittoz, j’ai répondu par l’affirmative à la demande d’une amie enseignante en CE2 à La Cordée.

Avec l’aide de cette méthode, la classe a pu découvrir et savourer le bienfait du silence intérieur et extérieur ! Condition nécessaire pour être à l’écoute de l’institutrice et de ses propres émotions.

J’ai fait une douzaine de séances. À chaque fois les enfants m’attendaient avec impatience pour découvrir les exercices. La base de la méthode est de (re)découvrir la puissance de ses 5 sens.

Développer son toucher avec les yeux fermés, écouter des sons les yeux fermés, observer longuement des objets, sentir de nouvelles odeurs et déguster du chocolat en pleine conscience, quel bonheur !

Travailler les 5 sens de cette façon-là n’est pas un jeu de devinettes mais consiste plutôt à se laisser surprendre par ce que l’on sent pour mettre ainsi la tête au repos car alors, on ne pense à rien d’autre.

Nous avons aussi fait beaucoup d’exercices de relaxation, allongés sur des tapis et là plusieurs se sont endormis !

Quelle belle expérience ! J’ai vraiment été heureuse de faire découvrir ma passion à tous ces élèves. Ils m’ont remerciée par de très jolies fleurs faites eux-mêmes et surtout par leurs mines réjouies et leurs beaux sourires !

Merci aux enfants et merci à l’institutrice pour sa confiance ! ”

 

 Un temps pour se confier

 Isabelle, Psychologue

“Cette année, cinq enfants ont tiré profit de leur demi-heure de séance hebdomadaire. L’un d’entre eux me parlait d’abord de ses animaux préférés puis jouait des scénarios avec des voleurs, des policiers, m’intégrant dans les scènes et inversant les rôles.

Un autre profitait parfois du grand tableau pour me faire un cours de géographie.

Certains utilisaient le dessin pour présenter leur famille à travers différents personnages imaginaires.

Plusieurs entraînèrent les Play Mobil dans des attaques, des bagarres en duel ou en groupe en corps à corps .L’issue était variable, les adversaires étaient parfois peu identifiés.

Voilà l’occasion d’exprimer une violence qu’ils ne peuvent pas vivre au quotidien !”

 

Atelier graphologie

 Isabelle, Graphologue

“Deux années scolaires à la Cordée et l’envie de poursuivre à la rentrée…

Ce bénévolat consiste à suivre individuellement des enfants en « Graphothérapie ».

J’avais été très touchée par la présentation de la Cordée et le livre «Espérance-
Banlieue». Cela correspondait à l’arrêt de mon activité en libéral…

J’interviens à la Cordée un après-midi par semaine. J’accompagne environ cinq enfants qui me sont adressés par les professeurs pour des difficultés en écriture.

 

Je fais un bilan puis j’applique une méthode spécifique aux difficultés de chacun. Avec l’enfant, nous utilisons beaucoup le dessin et le jeu. Nous partons de grands tracés pour arriver à une motricité plus fine.

L’échange avec les enfants de la Cordée m’ouvre sur d’autres cultures, cela m’intéresse beaucoup.

Je partage leurs progrès, un enfant qui écrit mieux a davantage confiance en lui car l’apprentissage de l’écriture est structurante ….Les professeurs reconnaissent aussi les progrès des enfants et les encouragent.

Deux années scolaires à la Cordée et l’envie de poursuivre à la rentrée…”

 

Ateliers ludiques et sportifs

 Victoire, étudiante de l’Edhec, activité sportive à la Cordée

“Je suis venue à La Cordée tous les jeudis de l’année scolaire 2017/2018. Avec quelques jeunes nous étions bénévoles pour les cours de sport en soutien aux professeurs. Nous arrivions en début d’après-midi, moment où nous récupérions les petits (CP,CE1) et nous finissions avec les grands (6e,5e).

Chaque jeudi était riche à sa manière entre les Times up avec les grands quand il pleuvait ou les balles aux prisonniers des plus petits. Je rentrais chez moi en fin de journée, les cris des enfants dans les oreilles mais à chaque fois pleine de joie de cet après-midi passé auprès de ces jeunes.

Plus je venais à l’école, plus j’avais envie de faire partie de cette famille de la Cordée où les plus âgés sont là pour élever les plus jeunes et où chacun a à apprendre de l’autre.”

 

L’art à l’honneur 

Angélique Bouy, Professeur d’Art plastique Martenot

“Je me suis proposée cette année pour être professeur d’Art Plastique en CE1 et CE2. J’ai une formation de professeur Martenot et j’étais heureuse d’en faire profiter les élèves de la Cordée.

Nous avons travaillé ensemble la relaxation et le lâché prise pour une meilleure concentration au travail.

Nous avons d’abord abordé le travail avec la gestuelle sur des grands formats, puis nous avons imaginé un paysage de champs ou de montagnes.

Nous avons découvert les couleurs terres et les élèves ont pu peindre leur premier paysage seuls à la peinture acrylique.

Cela a été un vrai bonheur de faire ce chemin avec les élèves de la Cordée et Isabelle leur professeur qui est très professionnelle.

Je continue l’année prochaine sur 2 classes CE1 et CE2.

Les élèves ont offert leur paysage à leur maman et ont imaginé ensemble un poème qui illustre le tableau. Nous avons été impressionnés par leur créativité.

 

Les élèves les remercient

    repas-benevoles“Jeudi 21 juin 2018, régnait une étrange ambiance dans la salle de cantine. À la place des élèves de la Cordée, étaient assis une trentaine d’adultes. Au lieu du silence habituel, une joyeuse cacophonie traduisait la joie des uns et des autres.

Ce jeudi, les 85 élèves de la Cordée recevaient leurs bénévoles. Les GS et les CP avaient décoré les chemins de tables, fleuri la nappe, écrit les menus. Les élèves de primaires se sont transformés en serveurs attentionnés apportant un délicieux taboulé oriental, une farandole de desserts, tout cela au son d’un récital pour piano et violon, d’une récitation de fables de La Fontaine et de chants.

Pas de plat renversé ni de gros mots échappés.

Aucune fausse note, une harmonie parfaite entre tous, une partition hors du commun.

Et surtout autant de bonheur pour ceux qui servent que pour ceux qui sont servis ! Merci pour ce moment en dehors du temps !”

Texte écrit par une bénévole présente lors du déjeuner organisé en l’honneur des bénévoles.

Articles liés