Les primaires à Lewarde

Sortie des primaires à la mine de Lewarde 

Article écrit par la classe de 5ème

 

Lundi 18 novembre,

Les élèves des cycles 2 et 3 sont tous partis visiter la mine de Lewarde.

De bon matin, les 4 classes se sont retrouvées dans la cour de l’école où un bus les attendait.
Il y régnait une joyeuse effervescence !

Le trajet n’a cependant pas été de tout repos. La route a été plus longue que prévue en raison de nombreux embouteillages. Les enfants étaient très agités… Certains ont été malades…
Le premier arrêt au pied d’un terril a donc été le bienvenu !

Les enfants ont alors emprunté un petit chemin les conduisant en haut du terril.

Arrivés au sommet, ils ont pu contempler la campagne baignant dans la brume matinale. Tout était calme et paisible.

Un vent frais piquait leur visage. Emmitouflés dans leur manteau, les élèves ont attentivement écouté les explications de leur professeur :

Un terril est une colline constituée par toutes les matières issues de la mine et non utilisées.

Puis, les enfants sont remontés dans le bus. Une dizaine de minutes plus tard, ils arrivaient à la mine de Lewarde.
Affamés, ils n’avaient alors qu’une envie : pique-niquer !

Après s’être rassasiés sous une verrière, ils ont commencé la visite, répartis en deux groupes. Ils ont d’abord pénétré dans la « salle des pendus », le vestiaire où les mineurs se changeaient et revêtaient leurs bleus de travail.

Ces derniers étaient suspendus à des cordes, c’est ce qui a donné le nom à la salle.

Dans une joyeuse bousculade, ils se sont chacun coiffés d’un casque et ont été impressionnés d’apprendre que même de très jeunes enfants travaillaient dans la mine.

Ensuite, les élèves se sont dirigés vers un vieil ascenseur et sont descendus dans un vacarme épouvantable.

Quelle frayeur !!!

Plusieurs enfants criaient, d’autres ont pleuré. A plus de 450 mètres sous terre, précédés de leur guide, ils se sont aventurés dans les galeries souterraines creusées par les hommes.

Tout au long du chemin, des mannequins leur ont permis de découvrir le travail quotidien des mineurs : leurs gestes, positions, techniques et outils utilisés.
Ils ont été surpris de se rendre compte que même des chevaux travaillaient au fond des mines.

A la fin de la visite, les enfants ont été bien étonnés de se rendre compte qu’ils n’étaient en réalité descendus que de la hauteur d’un étage !
Certains ont été soulagés mais d’autres très vexés d’avoir été bernés !

Les élèves ont, pour finir, eu la chance d’entendre le témoignage d’un ancien mineur ayant travaillé 35 ans dans la mine.

A peine le temps de prendre une photo de groupe et c’était déjà l’heure de rentrer.

Quelle riche journée !

 

Articles liés